> Linux Reviews > man >

mount

, umount, umount2 Monter/démonter des systèmes de fichiers.


  1. mount.2.man
  2. mount.8.man


1. mount.2.man

Manpage of MOUNT

MOUNT

Section: Manuel du programmeur Linux (2)
Updated: 18 mai 2005
Index Return to Main Contents
 

NOM

mount, umount, umount2 - Monter/démonter des systèmes de fichiers.  

SYNOPSIS

#include <sys/mount.h>

int mount(const char *source, const char * cible,
          const char *filesystemtype, unsigned long mountflags,
          const void *data);

int umount(const char *cible);

int umount2(const char *target, int flags);
 

DESCRIPTION

mount() attache le système de fichiers spécifié par source (qui est généralement un nom de périphérique, mais peut aussi être un répertoire ou un objet fictif) au répertoire indiqué par cible.

umount() et umount2 () suppriment l'attachement du système de fichiers monté sur le répertoire cible.

Des privilèges appropriés (sous Linux : la capacité CAP_SYS_ADMIN) sont nécessaires pour monter ou démonter des systèmes de fichiers. Depuis Linux 2.4 un même système de fichiers peut être visible en différents points, et plusieurs montages peuvent être empilés au même point.

L'argument filesystemtype prend une des valeurs listées dans /proc/filesystems (par exemple « ext2 », « minix », « msdos », « proc », « nfs », « iso9660 » etc). Des types supplémentaires peuvent être disponibles lorsque les modules appropriés sont chargés.

L'argument mountflags peut avoir le nombre magique 0xC0ED (MS_MGC_VAL) dans ses 16 bits de poids forts (ceci était obligatoire dans les versions antérieures à la 2.4, mais ne l'est plus), et certains attributs de montage (définis dans <linux/fs.h> pour libc4 ou libc5 et dans <sys/mount.h> pour glibc2) comme bits de poids faibles :

MS_BIND
(Depuis Linux 2.4) Effectuer un montage lié, rendant un fichier ou une arborescence visibles en un autre point du système de fichiers. Les montages liés peuvent traverses les froontières entre systèmes de fichiers et ouvrir une porte dans une prison chroot(2). Les arguments filesystemtype, mountflags, et data sont ignorés.
MS_DIRSYNC (depuis Linux 2.5.19)
Rendre synchrones les modifications sur les répertoires du système de fichiers. (Cette propriété peut-être obtenue pour les répertoires individuels ou les sous-arborescences en utilisant chattr(8)).
MS_MANDLOCK
Autoriser les verrouillages impératifs sur le système de fichiers. (Le verrouillage impératif devra toutefois être validé fichier par fichier, comme décrit dans fcntl(2)).
MS_MOVE
Déplace une sous-arborescence. source indique un point de montage existant et target indique son nouvel emplacement. Le déplacement est atomique, à aucun moment la sous-arborescence est démontée. Les arguments filesystemtype, mountflags, et data sont ignorés.
MS_NOATIME
Ne pas mettre à jour les dates d'accès pour (tous) les fichiers du système de fichiers.
MS_NODEV
Ne pas autoriser la présence de fichiers spéciaux de périphérique sur le système de fichier.
MS_NODIRATIME
Ne pas mettre à jour les dates d'accès pour les répertoires du système de fichiers.
MS_NOEXEC
Ne pas permettre l'exécution de programme depuis le système de fichiers.
MS_NOSUID
Ne pas tenir compte des bits Set-UID et Set-GID lors de l'exécution de programmes sur le système de fichiers.
MS_RDONLY
Monter le système de fichiers en lecture seule.
MS_REMOUNT
Reinitialiser un montage ezxistant. Ceci permet de modifier les attributs mountflags et data d'un montage existant sans avoir besoin de démonter et remonter le système de fichiers source et target doivent avoir les mêmes valeurs que durant l'appel mount() initial ; filesystemtype est ignoré.

Les attributs de montages mountflags suivants peuvent être modifiés : MS_RDONLY, MS_SYNCHRONOUS, MS_MANDLOCK ; avant le noyau 2.6.16, les suivants pouvaient également être modifiés : MS_NOATIME et MS_NODIRATIME ; et, en plus, avant le noyau 2.4, les suivants pouvaient également être modifiés : MS_NOSUID, MS_NODEV, MS_NOEXEC.

MS_SYNCHRONOUS
Rendre synchrones les écitures sur le système de fichiers (comme si l'option O_SYNC de open(2) était indiqué à chaque ouverture sur ce système de fichiers).

Depuis Linux 2.4, les attributs MS_NODEV, MS_NOEXEC, et MS_NOSUID sont configurables de manière variable sur chaque point de montage. Depuis Linux 2.6.16, MS_NOATIME et MS_NODIRATIME sont également configurables de manière variable sur chaque point de montage.

L'argument data est interprété différemment suivant le type de système de fichiers. Typiquement, c'est une chaîne d'options comprises par le système de fichiers, séparées par des virgules. Voir mount(8) pour des détails sur les options disponibles pour chaque type de système.

Depuis Linux 2.1.116 l'appel système umount2() fonctionne comme umount(), mais dispose d'options supplémentaire flags configurant le comportement de l'opération :

MNT_FORCE (depuis Linux 2.1.116)
Forcer le démontage, même si le système de fichiers est occupé. (Seulement pour les montages NFS).
MNT_DETACH (depuis Linux 2.4.11)
Faire un détachement paresseux : rendre le point de montage invalide pour les nouveaux accès, et réaliser le démontage complet lorsque le point ne sera plus occupé.
MNT_EXPIRE (depuis Linux 2.6.8)
Marquer le point de montage comme expiré. Si un point de montage n'est pas actuellement utilisé, un appel initial à umount2() avec cet attribut échouera avec l'erreur EAGAIN, mais marquera le point de montage comme expiré. Celui-ci le restera aussi longtemps qu'un autre processus n'y aura pas accédé. Un second appel à umount2() spécifiant MNT_EXPIRE démonte un point de montage expiré. Cet attribut ne peut pas être spécifié avec soit MNT_FORCE, soit MNT_DETACH.
 

VALEUR RENVOYÉE

mount et umount renvoient 0 s'ils réussissent, ou -1 s'ils échouent, auquel cas errno contient le code d'erreur.  

ERREURS

Les erreurs détaillées ici sont indépendantes du type de système de fichiers. Chaque type de système peut avoir des codes d'erreurs spécifiques, et un comportement particulier. Voir les sources du noyau pour plus de details...
EACCES
Un élément de chemin d'accès n'est pas consultable, (voir aussi path_resolution(2))
ou on tente de monter un système de fichier en lecture seule sans préciser l'attribut MS_RDONLY,
ou le fichier périphérique Source est sur un système de fichiers monté avec l'attribut MS_NODEV.
EAGAIN
Un appel à umount2() spécifiant MNT_EXPIRE a réussi à marquer comme expiré un système de fichier inoccupé.
EBUSY
Source est déjà monté, ou ne peut pas être remonté en lecture seule car il y a des fichiers ouverts en écriture, ou ne peut pas être monté sur cible car cible est occupé (c'est le répertoire de travail d'un processus, le point de montage d'un autre périphérique, des fichiers y sont ouverts, etc...) Ou le démontage est impossible car le point est occupé.
EFAULT
L'un des arguments pointe en-dehors de l'espace d'adressage accessible.
EINVAL
Source a un superbloc invalide, ou on tente un remontage (MS_REMOUNT) alors que source n'était pas encore monté sur cible. Ou un démontage est demandé sur cible qui n'est pas un point de montage. Ou un déplacement (MS_MOVE) est demandé alors que source n'est pas un point de montage ou est « / ». Ou umount2() a été appelé avec MNT_EXPIRE et soit MNT_DETACH, soit MNT_FORCE.
ELOOP
Trop de liens symboliques rencontrés dans un chemin, ou un déplacement a été tenté dans lequel cible est un descendant de source.
EMFILE
Table de montage pleine.
ENAMETOOLONG
Un des arguments est plus long que MAXPATHLEN.
ENODEV
filesystemtype n'est pas configuré dans le noyau.
ENOENT
Un répertoire des arguments n'existe pas ou est un lien symbolique pointant nulle part.
ENOMEM
Pas assez de mémoire pour le noyau.
ENOTBLK
Source n'est pas un fichier spécial en mode bloc.
ENOTDIR
Le second argument, ou un préfixe du premier argument n'est pas un répertoire.
ENXIO
Le nombre majeur du périphérique source est invalide.
EPERM
L'appelant n'a pas les privilèges appropriés.
 

CONFORMITÉ

Ces fonctions sont spécifiques à Linux et ne doivent pas être employées dans des programmes conçus pour être portables.  

HISTORIQUE

La fonction umount() originale était invoquée umount(device) et renvoyait ENOTBLK si l'argument était autre chose qu'un périphérique en mode bloc. Dans Linux 0.98p4 un appel umount(répertoire) fut ajouté, afin de gérer des périphériques anonymes. Dans Linux 2.3.99-pre7 l'appel umount(device) fut supprimé, en ne gardant que umount(répertoire) (car maintenant les périphériques peuvent être montés en plusieurs endroits, et l'indication du périphérique ne suffit plus).

L'attribut original MS_SYNC a été renommé MS_SYNCHRONOUS dans Linux 1.1.69 car un MS_SYNC différent existait dans <mman.h>.

Avant Linux 2.4, une tentative d'exécution d'un programme Set-UID ou Set-GID sur un système de fichier monté avec l'attribut MS_NOSUID échouait avec l'erreur EPERM. Depuis Linux 2.4 les bits Set-UID et Set-GID sont juste ignorés silencieusement dans ce cas.  

VOIR AUSSI

path_resolution(2), mount(8), umount(8)  

TRADUCTION

Ce document est une traduction réalisée par Christophe Blaess <http://www.blaess.fr/christophe/> le 10 octobre 1996 et révisée le 10 août 2006.

L'équipe de traduction a fait le maximum pour réaliser une adaptation française de qualité. La version anglaise la plus à jour de ce document est toujours consultable via la commande : « LANG=en man 2 mount ». N'hésitez pas à signaler à l'auteur ou au traducteur, selon le cas, toute erreur dans cette page de manuel.


 

Index

NOM
SYNOPSIS
DESCRIPTION
VALEUR RENVOYÉE
ERREURS
CONFORMITÉ
HISTORIQUE
VOIR AUSSI
TRADUCTION

This document was created by man2html using the manual pages.
Time: 17:36:59 GMT, October 23, 2013

2. mount.8.man

Manpage of MOUNT

MOUNT

Section: Manuel de l'administrateur Linux (8)
Updated: 15 Juillet 1997
Index Return to Main Contents
 

NOM

mount - Monter un systme de fichiers.  

SYNOPSIS

mount [-hV]

mount -a [-fnrvw] [-t type]
mount [-fnrvw] [-o options [,...]] priph | rp
mount [-fnrvw] [-t type] [-o options] priph rp  

DESCRIPTION

Tout fichier accessible par un systme Unix est insr dans une grande arborescence, la hirarchie des fichiers, commenant la racine /. Ces fichiers peuvent rsider sur diffrents priphriques. La commande mount permet d'attacher un systme de fichiers trouv sur un priphrique quelconque la grande arborescence du systme. A l'inverse umount(8) le dtachera nouveau.

La forme standard de la commande mount est


mount -t type priphrique rpertoire
Ceci indique au noyau d'attacher le systme de fichiers se trouvant sur le priphrique mentionn (dont on prcise le type) dans le rpertoire indiqu. Le contenu prcdent du rpertoire (s'il n'tait pas vide), ainsi que son propritaire et ses modes d'accs initiaux deviennent invisibles tant que le nouveau systme de fichiers reste mont.

Le chemin d'accs du rpertoire reprsente alors la racine du systme de fichiers se trouvant sur le priphrique.

Il y a trois manires d'invoquer mount sans qu'il ne mont quoique ce soit :


mount -h
affiche un message d'aide

mount -V
affiche un numro de version

mount [-t type]
fournit la liste des systmes de fichiers actuellement monts (ventuellement ceux du type indiqu uniquement) - voir plus bas.

Le systme de fichiers proc n'est associ aucun priphrique, et lorsqu'on le monte, un mot quelconque, par exemple proc peut tre utilise la place de l'indication de priphrique. Le choix parfois rencontre none (aucun) n'est pas trs heureux, car un message d'erreur `none busy' (aucun occup) lors d'un umount peut tre mal interprt.

La plupart des priphriques peuvent tre indiqus sous forme de noms de fichiers (spcial bloc), comme /dev/sda1, mais il y a galement d'autres possibilits. Par exemple, dans le cas d'un montage par NFS, priphrique peut ressembler knuth.cwi.nl:/dir.

Le fichier /etc/fstab (voir fstab(5)), contient des lignes dcrivant les priphriques habituellement monts, leurs rpertoires, et leurs options. Ce fichier est utilis dans trois buts :

(i) La commande


mount -a [-t type]
(gnralement excute dans un script de dmarrage) monte tous les systmes de fichiers indiqus dans fstab (ou uniquement ceux du type indiqu), l'exception de ceux dont la ligne contient le mot-cl noauto.

(ii) Lorsque l'on monte un systme de fichiers mentionn dans la fstab, il suffit d'indiquer le point de montage, ou le priphrique.

(iii) Normalement, seul le Super-Utilisateur peut monter des systmes de fichiers. Nanmoins, si la ligne de la fstab contient l'option user, n'importe quel utilisateur peut monter le systme de fichiers correspondant.

Ainsi, avec une ligne


/dev/cdrom /cd iso9660 ro,user,noauto,unhide
dans la fstab, n'importe quel utilisateur peut monter le systme iso9660 se trouvant sur son CDROM en utilisant la commande

mount /dev/cdrom
ou

mount /cd
Pour plus de details, voir fstab(5).

Les programmes mount et umount maintiennent une liste des priphriques actuellement monts dans le fichier /etc/mtab. Si mount est invoqu sans arguments, cette liste est affiche. Quand le systme proc est mont (disons sur /proc), les fichiers /etc/mtab et /proc/mounts sont trs semblables. Le premier contient un peu plus d'informations, par exemple les options de montage, mais n'est pas obligatoirement jour. (cf l'option -n plus bas).

 

OPTIONS

L'ensemble exact des options utilises lors d'une invocation de mount est dtermin d'abord en lisant les options de la table fstab pour ce systme de fichiers, puis en appliquant les options prcises par l'argument -o, et finalement en appliquant les options -r ou -w si elles sont mentionnes.

Les options valides pour la commande mount sont :

-v
Mode volubile.
-f
Fonctionnement normal sauf pour l'appel systme final qui n'est pas excut. Ceci simule le montage du systme de fichiers. Cette option, en conjonction avec -v permet de dterminer ce que la commande mount essaye de faire.
-n
Montage sans criture dans /etc/mtab. Ceci est ncessaire dans le cas o /etc rside sur un systme de fichiers en lecture seule.
-r
Montage du systme de fichiers en lecture seule. Un synonyme est -o ro.
-w
Montage du systme de fichiers en lecture/criture. Il s'agit de l'option par dfaut. Un synonyme en est -o rw.
-t type
L'argument la suite de -t est utilise pour prciser le type de systme de fichier. Les types actuellement suppports sont mentionns dans linux/fs/filesystems.c: minix, ext, ext2, xiafs, hpfs, fat, msdos, umsdos, vfat, proc, nfs, iso9660, smb, ncp, affs, ufs, sysv, xenix, coherent. Notez que les 3 derniers sont quivalents, et que xenix et coherent disparatront dans l'avenir --- utilisez sysv leur place.

Le type par dfaut est iso9660. Si aucune option -t n'est mentionne, ou si le type auto est prcis, la recherche de type est effectue sur le superblock (minix, ext, ext2, xia, iso9660 sont supports). Si cette recherche choue, et si /proc/filesystems existe, alors tous les types de systmes de fichiers lists seront essays, sauf ceux marqus "nodev" (par exemple proc et nfs).

Le type auto peut tre utile pour des disquettes montes par l'utilisateur. Attention la dtection s'appuie sur une heuristique (la prsence de nombres "magiques" prcis) qui peut conduire une mauvaise reconnaissance.

On peut indiquer plusieurs types, spars par des virgules. Une liste de systmes peut galement tre prfixe par no pour indiquer les types qu'il ne faut pas tester. (Ceci prend son sens avec l'option -a).

Par exemple, la commande :

mount -a -t nomsdos,ext
monte tous les systmes de fichiers, l'exception de ceux de type msdos et ext.
-o
Les options de montage sont indiques par l'argument -o suivi d'une liste d'options spares par des virgules. Certaines d'entre-elles ne sont utiles que lorqu'elles apparaissent dans le fichier /etc/fstab Les options suivantes sont communes au montage de tous les systmes de fichiers :
async
Toutes les entres/sorties sur le systme de fichiers seront asynchrones.
auto
Peut tre mont par l'argument -a.
defaults
Utilisation des options par dfaut : rw, suid, dev, exec, auto, nouser, et async.
dev
Interprter les fichiers spciaux de priphriques prsents sur le systme de fichiers.
exec
Permettre l'excution de fichiers binaires.
noauto
Ne peut tre mont qu'explicitement (l'invocation de mount avec l'argument -a ne montera pas le systme de fichiers).
nodev
Ne pas interprter les fichiers spciaux de priphriques prsents sur le systme de fichiers.
noexec
Ne pas permettre l'excution de fichiers binaires sur le systme de fichiers mont. Ceci peut tre utile sur un serveur qui contient des fichiers binaires pour des architectures autres que la sienne.
nosuid
Ne pas tenir compte des bits Set-UID ou Set-GID.
nouser
Ne pas autoriser d'utilisateur ordinaire (non root) monter le systme de fichiers. C'est le comportement par dfaut.
remount
Remonter un systme de fichiers dj mont. Ceci est utilis pour changer les attributs de montage, principalement pour autoriser l'criture sur un systme en lecture seule.
ro
Montage du systme en lecture seule.
rw
Montage du systme en lecture/criture.
suid
Prendre en compte les bits Set-UID ou Set-GID des fichiers se trouvant sur le systme mont.
sync
Toutes les entres/sorties sur le systme de fichiers seront synchrones.
user
Autoriser les utilisateurs ordinaires (non root) monter le systme de fichiers. Ceci entrane l'utilisation des options noexec, nosuid, et nodev ( moins qu'elles ne soient explicitement surcharges, comme dans une ligne d'option user,exec,dev,suid).

 

OPTIONS DE MONTAGE SPCIFIQUES

Les options suivantes ne s'appliquent qu' certains systmes de fichiers. Elles sont tries par type de systme. Elles s'utilisent toutes la suite d'un argument -o.

 

Options de montage pour affs

uid=value et gid=value
Positionner le propritaire et le groupe de la racine du systme de fichiers (par dfaut : uid=gid=0, mais avec l'option uid ou gid sans valeur, l'uid et le gid du processus appelant seront utiliss).
setuid=value et setgid=value
Positionner le propritaire et le groupe de tous les fichiers du systme.
mode=valeur
Fixer le mode d'accs tous les fichiers au mode valeur & 0777 sans s'occuper de leurs permissions originales. Ceci ajoute galement l'autorisation de parcours dans les rpertoires qui permettent la lecture. La valeur doit tre mentionne en octal.
protect
N'autoriser aucune modification des bits d'accs aux fichiers du systme.
usemp
Utiliser l'uid et le gid du point de montage comme uid et gid de la racine du systme de fichiers jusqu'au premier sync ou umount, puis ignorer cette option. Bizarre...
verbose
Afficher des informations supplmentaires pour chaque montage russi.
prefix=chane
Prfixe utiliser avant le nom de volume lorsque l'on suit un lien.
volume=chane
Prfixe (30 caractres au plus) utiliser '/' lorsque l'on suit un lien symbolique.
reserved=valeur
(Par dfaut : 2.) Nombre de blocs inutiliss au dbut du priphrique.
root=valeur
Fournir explicitement l'emplacement du bloc racine.
bs=valeur
Fournir la taille de bloc. Les valeurs autorises sont 512, 1024, 2048, et 4096.
grpquota / noquota / quota / usrquota
Ces options sont acceptes mais sans effet.

 

Options de montage pour coherent

Aucune.

 

Options de montage pour ext

Aucune. Notez que le type `ext' de systme de fichiers est obsolte. Ne l'utilisez pas.

 

Options de montage pour ext2

`ext2' est le type standard pour les systmes de fichiers Linux.
bsddf / minixdf
Indiquer le comportement adopter lors de l'appel systme statfs. Le comportement minixdf consiste renvoyer dans le champ f_blocks le nombre total de blocs dans le systme de fichiers, alors que le comportement bsddf (par dfaut) consiste soustraire les blocs utiliss par le systme ext2 non disponibles pour le stockage. Ainsi on obtient :

% mount /k -o minixdf; df /k; umount /k
Filesystem   1024-blocks  Used Available Capacity Mounted on
/dev/sda6      2630655   86954  2412169      3%   /k
% mount /k -o bsddf; df /k; umount /k
Filesystem   1024-blocks  Used Available Capacity Mounted on
/dev/sda6      2543714      13  2412169      0%   /k

(Remarquez que cet exemple montre que l'on peut, en ligne de commande, ajouter des options celles mentionnes dans /etc/fstab.)

check / check=normal / check=strict
Positionner le niveau de vrification. Lorsque l'une au moins de ces options est mentionne (et check=normal est configur par dfaut) les images des i-noeuds et des blocs sont vrifies lors du montage (ce qui peut prendre une minute ou plus sur de gros disques). Avec une vrification stricte, la libration des blocs vrifie que le bloc librer se trouve bien dans une zone de donnes.
check=none / nocheck
Pas de vrification.
debug
Afficher des informations de dbugging lors de chaque (re)mount.
errors=continue / errors=remount-ro / errors=panic
Dfinir le comportement adopter lorsque des erreurs se produisent. On peut ignorer l'erreur en indiquant simplement que le systme de fichier est corrompu, et continuer. On peut galement remonter le systme en lecture-seule. Ou l'on peut dclencher une panique du noyau et arrter le systme. Le comportement par dfaut est inscrit dans le superbloc du fichier et peut tre configur avec tune2fs(8).
grpid ou bsdgroups / nogrpid ou sysvgroups
Ces options dfinissent le GID que reoit un nouveau fichier cr. Quand grpid est positionn, le fichier reoit le GID du rpertoire dans lequel il est cr. Sinon (par dfaut), il prend le fsgid du processus appelant, moins que le rpertoire ait son bit Set-GID positionn, auquel cas il reoit le GID du rpertoire parent, et s'il s'agit d'un nouveau rpertoire, voit son bit Set-GID positionn.
resgid=n et resuid=n
Le systme de fichiers ext2 rserve un certain pourcentage de l'espace disponible (par dfaut 5%, voir mke2fs(8) et tune2fs(8)). Ces options dterminent qui peut utiliser ces blocs rservs (celui qui a l'UID indiqu, ou qui appartient au groupe mentionn).
sb=n
Utiliser le bloc n comme superbloc plutt que le bloc 1. Ceci peut servir lorsque le systme de fichiers a t endommag. Gnralement, des copies du superbloc sont places tous les 8192 blocs : 1, 8193, 16385, ... (Ce qui signifie qu'il y a des centaines, voire des milliers de copies du superbloc sur des gros systmes de fichiers. Je ne connais pas d'options de mke2fs qui crerait moins de copies).
grpquota / noquota / quota / usrquota
Ces options sont acceptes mais ignores.

 

Options de montage pour fat

blocksize=512 / blocksize=1024
Indiquer la taille de bloc (par dfaut 512).
uid=valeur et gid=valeur
Indiquer le propritaire et le groupe de tous les fichiers (par dfaut : l'uid et le gid du processus appelant).
umask=valeur
Fixer l'umask (c'est dire le masque de bit des permissions qui ne sont pas fournies). Par dfaut il s'agit de l'umask du processus en cours. La valeur est donne en octal.
check=valeur
Il y a trois niveaux de vrification des noms de fichiers :
r[elaxed]
Les majuscules et minuscules sont acceptes et quivalentes. La partie excdentaire des noms longs est supprime (par exemple nombeaucouptroplong.foobar devient nombeauc.foo). Les espaces en tte, et au sein des noms sont accepts, tant dans le nom que dans l'extension.
n[ormal]
Comme "relaxed", mais de nombreux caractres spciaux (*, ?, <, espaces, etc...) sont refuss. C'est l'attitude par dfaut.
s[trict]
Comme "normal", mais les noms ne peuvent pas contenir de partie longue, et les caractres spciaux qui sont accepts par Linux mais pas par MS-DOS sont rejets (+, =, espaces, etc...)
conv=b[inary] / conv=t[ext] / conv=a[uto]
Le systme de fichiers fat peut effectuer automatiquement les conversions CRLF<-->NL (format de texte MS-DOS vers format de texte UNIX). Les modes de conversion suivants sont autoriss :
binary
aucune conversion. C'est le comportement par dfaut.
text
Conversion CRLF<-->NL sur tous les fichiers.
auto
Conversion CRLF<-->NL sur tous les fichiers qui n'ont pas une extension de "binaire bien-connu". Cette liste, non exhaustive, se trouve au dbut de fs/fat/misc.c (dans Linux 2.0, la liste est : exe, com, bin, app, sys, drv, ovl, ovr, obj, lib, dll, pif, arc, zip, lha, lzh, zoo, tar, z, arj, tz, taz, tzp, tpz, gz, tgz, deb, gif, bmp, tif, gl, jpg, pcx, tfm, vf, gf, pk, pxl, dvi).

Les programmes qui calculent des positionnements avec lseek n'aimeront pas du tout la conversion text. Plusieurs personnes ont dtruit des donnes avec cette conversion. Faites attention !

Pour les systmes monts en mode binaire, un outil de conversion (fromdos/todos) est disponible.

debug
Activer l'attribut de dbugging. Un numro de version, et une liste des paramtres du systme de fichiers seront affichs (ces donnes seront galement affiches si le systme est incohrent).
fat=12 / fat=16
Prciser s'il s'agit d'une FAT 12 bits ou 16 bits. Ceci a priorit sur la dtection automatique du type de FAT. A n'utiliser qu'avec beaucoup de prcautions !
quiet
Activer l'attribut de silence. Les tentatives de modification du propritaire ou du mode d'accs aux fichiers ne renverront pas d'erreurs, bien qu'elles chouent. A utiliser avec prcaution !
sys_immutable, showexec, dots, nodots, dotsOK=[yes|no]
Diverses tentatives risques de forcer un comportement Unix ou Dos dans un systme de fichiers FAT.

 

Options de montage pour hpfs

uid=valeur et gid=valeur
Fixer le propritaire, et le groupe, de tous les fichiers (par dfaut : l'uid et le gid du processus appelant).
umask=valeur
Fixer l'umask (c'est dire le masque de bit des permissions qui ne sont pas fournies). Par dfaut il s'agit de l'umask du processus en cours. La valeur est donne en octal.
case=lower / case=asis
Convertir les noms de fichiers en minuscules (lower) ou les laisser tels quels (asis). Par dfaut : case=lower.
conv=binary / conv=text / conv=auto
Avec conv=text, supprimer une partie des retour-chariots (en particulier tout ceux suivis par un saut-de-ligne) durant la lecture des fichiers. Avec conv=auto, choisir, plus ou moins au hasard, entre conv=binary et conv=text. Avec conv=binary, lire le contenu des fichiers sans les modifier (option par dfaut).
nocheck
Ne pas interrompre le montage si le test de cohrence choue.

 

Options de montage pour iso9660

Les noms de fichiers iso9660 normaux se prsentent dans le format 8.3 (limite de longueur des noms comme sous Dos). Tous les caractres sont en majuscule. De plus, rien n'est prvu pour stocker le propritaire du fichier, le mode d'accs, le nombre de liens, les fichiers spciaux blocs/caractres, etc...

Rock Ridge est une extension du format iso9660 qui permet d'offrir ces fonctionnalits Unix. En gros, des donnes sont ajoutes pour chaque entre de chaque rpertoire afin de fournir les informations dsires. Lorsque l'extension Rock Ridge est utilise, le systme de fichiers est totalement semblable un systme de fichier Unix normal (sauf qu'il est en lecture seule videmment).

norock
Ne pas utiliser les extensions Rock Ridge, mme si elles sont disponibles. Voir map.
check=r[elaxed] / check=s[trict]
Avec check=relaxed, les noms de fichier sont convertis en minuscules. Ceci n'a probablement d'intert qu'avec les options norock et map=normal. (Par dfaut : check=strict.)
uid=value et gid=value
Fixer le propritaire, et le groupe, de tous les fichiers en crasant ventuellement les informations trouves dans les extensions Rock Ridge (par dfaut : uid=0,gid=0.)
map=n[ormal] / map=o[ff]
Pour les volumes sans extension Rock Ridge, la traduction des noms de fichiers convertit les majuscules en minuscules, supprime l'ventuel `;1' final, and transforme `;' en `.'. Avec map=off il n'y a pas de traduction. Voir norock. (Par dfaut : map=normal.)
mode=value
Pour les volumes non-Rock Ridge, donner le mode indiqu tous les fichiers (Par dfaut : lecture autorise pour tous)
unhide
Montrer galement les fichiers cachs, et les fichiers d'extension.
block=[512|1024|2048]
Fixer la taille de bloc (par dfaut : block=1024.)
conv=a[uto] / conv=b[inary] / conv=m[text] / conv=t[ext]
(par dfaut : conv=binary.) Depuis Linux 1.3.54 cette option n'a plus d'effet. (les conversions autres que binaires taient dangereuses, avec un risque important de corruption de donnes).
cruft
Si l'octet de poids fort de la longueur d'un fichier contient n'importe quoi, utilisez cette option pour indiquer mount d'ignorer ces octets dans toutes les longueurs de fichiers. Ceci entrane que la longueur maximale d'un fichier sera 16 Mo. L'option `cruft' est positionne automatiquement quand la taille totale du CD-Rom est errone (ngative, suprieure 800 Mo, ...), ou quand on rencontre des numeros de squence de volume autres que 0 ou 1.

 

Options de montage pour minix

Aucune.

 

Options de montage pour msdos

Voir les options de montage pour fat. Si le systme de fichiers msdos prsente des incohrences, une erreur sera indique, et le montage sera effectue en lecture seule. On peut ractiver l'ecriture en remontant le systme de fichiers.

 

Options de montage pour ncp

Tout comme nfs, l'implmentation ncp ncessite un argument binaire (une structure ncp_mount_data) lors de l'appel systme.

Cet argument est construit par ncpmount(8) et la version actuelle de mount (2.5k) ne connait rien en ce qui concerne ncp.

 

Options de montage pour nfs

Le noyau a besoin, pour monter un systme nfs , d'un argument binaire lors de l'appel systme (une structure nfs_mount_data.

Nanmoins le programme mount peut analyser les arguments suivants, et prparer la structure ncessaire au noyau.

Les options suivantes sont de type `option=valeur' : rsize=n, wsize=n, timeo=n, retrans=n, acregmin=n, acregmax=n, acdirmin=n, acdirmax=n, actimeo=n, retry=n, port=n, mountport=n, mounthost=nom, mountprog=n, mountvers=n, nfsprog=n, nfsvers=n, namlen=n. L'option addr=n est accepte, mais ignore.

On peut galement employer les options boolennes suivantes, ventuellement prcdes par no : bg, fg, soft, hard, intr, posix, cto, ac, tcp, udp.

Pour plus de dtails, voir nfs(5).

Les options particulirement utiles sont les suivantes :

rsize=8192,wsize=8192
qui amliorera la vitesse de votre connexion nfs (les tailles des buffers par dfaut sont 1024 octets)
soft
qui permet au noyau de renoncer au bout d'un moment si le serveur nfs ne rpond pas (par dfaut le noyau rpte indfiniment sa requte). On peut indiquer un dlai avec timeo=time. Ceci est surtout utile s'il y a des chances pour que le serveur nfs soit arrt, ou redmarre alors que des processus essayent d'accder ses fichiers.

 

Options de montage pour proc

uid=value et gid=value
Ces options sont reconnues, mais n'ont pas d'effet semble-t-il.

 

Options de montage pour smb

Tout comme nfs, l'implementation smb ncssite un argument binaire (une structure smb_mount_data) lors de l'appel systme.

Cet argument est construit par smbmount(8) et la version actuelle de mount (2.5k) ne connait rien en ce qui concerne smb.

 

Options de montage pour sysv

Aucune.

 

Options de montage pour ufs

Aucune.

 

Options de montage pour umsdos

Voir les options de montage pour msdos.

 

Options de montage pour vfat

Tout d'abord les options de montage pour Fat sont reconnues. De plus, il existe :
uni_xlate
Traduction des caractres Unicode non grs en squence d'chappement spciales. Ceci permet de sauver et de restaurer des fichiers dont le nom contient n'importe quel caractre Unicode. Sans cette option, un '?' est utilis la place des caractres dont la traduction est impossible. Le caractre d'chappement est ':' puisqu'il est de toute manire illgal dans les noms de fichiers vfat. La squence d'chappement utilise pour remplacer le caractre unicode u est : ':', (u & 0x3f), ((u>>6) & 0x3f), (u>>12).
posix
Autoriser l'existence de deux fichiers dont les noms ne diffrent que par une distinction majuscule/minuscule.
nonumtail
Essayer d'abord de crer un nom court sans numro de squence avant d'essayer nom~num.ext.

 

Options de montage pour xenix

Aucune.

 

Options de montage pour xiafs

Aucune. xiafs n'est pas mauvais en soi, mais il n'est plus trs rpandu et n'est pas maintenu. Il vaut mieux viter de l'utiliser.

 

LE PRIPHRIQUE LOOP

Il est possible de faire un montage au travers du priphrique loop (boucle). Par exemple la commande :

  mount /tmp/fdimage /mnt -t msdos -o loop=/dev/loop3,blocksize=1024

va faire correspondre le priphrique boucle /dev/loop3 au fichier /tmp/fdimage, puis monter ce priphrique sur /mnt.

Ce type de montage dispose de trois options, nommes loop, offset et encryption, qui sont en ralit des options pour losetup(8).

Si aucun priphrique loop n'est mentionn explicitement (uniquement l'option `-o loop'), alors mount essayera de trouver une boucle inutilise et se l'attribuera.

 

FICHIERS

/etc/fstab table des systmes de fichiers
/etc/mtab table des systmes de fichiers monts
/etc/mtab~ fichier de verrouillage
/etc/mtab.tmp fichier temporaire  

VOIR AUSSI

mount(2), umount(2), fstab(5), umount(8), swapon(8), nfs(5), mountd(8), nfsd(8), mke2fs(8), tune2fs(8), losetup(8)  

BOGUES

Le montage d'un systme de fichiers corrompu peut dclencher un crash systme.

Sous Linux, certains systmes de fichiers ne supportent pas l'option -o sync (le systme ext2fs supporte les mises jour synchrones ( la maniere BSD) lorsqu'il est mont avec l'option sync).

L'option -o remount peut parfois s'avrer incapable de modifier les paramtres de montage (tous les paramtres ext2fs, sauf sb, sont modifiables lors d'un remontage par exemple, mais vous ne pouvez pas modifier le gid ou l'umask pour un systme fatfs).  

HISTORIQUE

Une commande mount est apparue dans UNIX AT&T Version 6.

 

TRADUCTION

Christophe Blaess, 1997.


 

Index

NOM
SYNOPSIS
DESCRIPTION
OPTIONS
OPTIONS DE MONTAGE SPCIFIQUES
Options de montage pour affs
Options de montage pour coherent
Options de montage pour ext
Options de montage pour ext2
Options de montage pour fat
Options de montage pour hpfs
Options de montage pour iso9660
Options de montage pour minix
Options de montage pour msdos
Options de montage pour ncp
Options de montage pour nfs
Options de montage pour proc
Options de montage pour smb
Options de montage pour sysv
Options de montage pour ufs
Options de montage pour umsdos
Options de montage pour vfat
Options de montage pour xenix
Options de montage pour xiafs
LE PRIPHRIQUE LOOP
FICHIERS
VOIR AUSSI
BOGUES
HISTORIQUE
TRADUCTION

This document was created by man2html using the manual pages.
Time: 17:36:59 GMT, October 23, 2013

SVENSKA - SVENSKA - SVENSKA - SVENSKA - ja - nl - pl