> Linux Reviews > man >

getutent

, getutid, getutline, pututline, setutent, endutent, utmpname Accéder aux enregistrements utmp.


  1. getutent.3.man


1. getutent.3.man

Manpage of GETUTENT

GETUTENT

Section: Manuel du programmeur Linux (3)
Updated: 25 juillet 1996
Index Return to Main Contents
 

NOM

getutent, getutid, getutline, pututline, setutent, endutent, utmpname - Accéder aux enregistrements utmp.  

SYNOPSIS

#include <utmp.h>

struct utmp *getutent (void);
struct utmp *getutid (struct utmp *ut);
struct utmp *getutline (struct utmp *ut);

void pututline (struct utmp *ut);

void setutent (void);
void endutent (void);

void utmpname (const char *file);  

DESCRIPTION

utmpname() indique le nom du fichier au format utmp à utiliser avec les autres fonctions. Si utmpname() n'est pas appelé avant les autres fonctions, elles utiliseront le fichier _PATH_UTMP, défini dans <paths.h>.

setutent() ramène le pointeur au début du fichier utmp. Il est généralement conseillé d'appeler cette fonction au début du programme.

endutent() ferme le fichier utmp. Ceci devrait être appelé une fois que le programme a terminé ses accès au fichier.

getutent() lit une ligne du fichier utmp, à la position courante. Elle renvoie un pointeur sur une structure contenant les divers champs de la ligne.

getutid() effectue une recherche dans le fichier utmp, à partir de la position courante, en se basant sur ut. Si ut->ut_type vaut RUN_LVL, BOOT_TIME, NEW_TIME, ou OLD_TIME, getutid() recherchera le premier enregistrement dont le champ ut_type corresponde à ut->ut_type.

Si ut->ut_type vaut INIT_PROCESS, LOGIN_PROCESS, USER_PROCESS, ou DEAD_PROCESS, getutid() recherchera le premier enregistrement dont le champ ut_id corresponde à ut->ut_id.

getutline() effectue une recherche dans le fichier utmp, à partir de la position courante. Elle examine les enregistrements dont le champ ut_type est USER_PROCESS ou LOGIN_PROCESS et renvoie le premier dont le champ ut_line corresponde à ut->ut_line.

pututline() écrit la structure utmp ut dans le fichier utmp. Elle utilise getutid() pour rechercher l'emplacement ou insérer le nouvel enregistrement. Si elle ne trouve pas d'emplacement approprié, pututline() ajoutera le nouvel enregistrement à la fin du fichier.  

VALEUR RENVOYÉE

getutent(), getutid(), getutline() et pututline() renvoient un pointeur sur une struct utmp, ou NULL en cas d'erreur. Cette structure struct utmp est allouée statiquement, et peut être écrasée par des appels successifs.  

VERSIONS RÉENTRANTES

Les fonctions ci-dessus ne sont pas sûres dans un contexte de thread. La glibc ajoute les versions réentrantes.

#define _GNU_SOURCE    /* ou _SVID_SOURCE ou _BSD_SOURCE */
#include <utmp.h>

int getutent_r(struct utmp *ubuf, struct utmp **ubufp);

int getutid_r(struct utmp *ut,
              struct utmp *ubuf, struct utmp **ubufp);

int getutline_r(struct utmp *ut,
                struct utmp *ubuf, struct utmp **ubufp);

Ces fonctions sont des extentions GNU, analogues aux fonctions de même nom sans le suffixe « _r ». Le paramètre ubuf fournit à ces fonctions un endroit où stocker leur résultat. Si elles réussissent elles renvoient 0 et un pointeur vers le résultat dans *ubufp. Si elles échouent, ces fonctions renvoient -1.  

EXEMPLE

L'exemple suivant ajoute et retire un enregistrement utmp, en supposant qu'il est invoqué depuis un pseudo-terminal. Dans une véritable application, il faudrait vérifier les valeurs renvoyées par getpwuid() et ttyname().

#include <string.h>
#include <stdlib.h>
#include <pwd.h>
#include <unistd.h>
#include <utmp.h>

int
main (int argc, char * argv [])
{
   struct utmp entry;

   system ("echo Avant d ajouter un enregistrement :;who");

   entry . ut_type = USER_PROCESS;
   entry . ut_pid  = getpid();

   strcpy (entry . ut_line, ttyname (0) + strlen ("/dev/"));

   /* ne fonctionne qu'avec les pseudo tty /dev/tty[pqr][0-9a-z] */

   strcpy (entry . ut_id, ttyname (0) + strlen ("/dev/tty"));

   time (& entry.ut_time);
   strcpy (entry . ut_user, getpwuid (getuid ()) -> pw_name);
   memset (entry . ut_host, 0, UT_HOSTSIZE);
   entry . ut_addr = 0;
   setutent ();
   pututline (& entry);

   system ("echo Apres l ajout :;who");

   entry . ut_type = DEAD_PROCESS;
   memset (entry.ut_line, 0, UT_LINESIZE);
   entry . ut_time = 0;
   memset (entry . ut_user, 0, UT_NAMESIZE);
   setutent ();
   pututline (& entry);

   system ("echo Apres suppression de l enregistrement :;who");

   endutent ();

   return (0);
}
 

FICHIERS

/var/run/utmp - Base de données des utilisateurs connectés.
/var/log/wtmp - Base de données des connexions passées.  

CONFORMITÉ

XPG2, SVr4.

Dans XPG2 et SVID 2, la fonction pututline() est décrite comme de type void, et c'est le cas sur de nombreux systèmes (AIX, HP-UX, Linux libc5). HP-UX introduit une nouvelle fonction _pututline() avec le prototype fourni plus haut pour pututline() (comme avec la libc5 de Linux).

Toutes ces fonctions sont maintenant obsolètes sur les systèmes non-Linux. POSIX.1-2001, comme SUSv1, ne propose aucune de ces fonctions, mais utilise plutôt

#include <utmpx.h>

struct utmpx *getutxent(void);
struct utmpx *getutxid(const struct utmpx *);
struct utmpx *getutxline(const struct utmpx *);
struct utmpx *pututxline(const struct utmpx *);
void setutxent(void);
void endutxent(void);

La structure utmpx est un sur-ensemble de la structure utmp, avec des champs supplémentaires, et une version plus large des champs existants. Les fichiers correspondants sont souvent /var/*/utmpx et /var/*/wtmpx.

D'un autre côté, la glibc sous Linux n'utilise pas utmpx car sa structure utmp est déjà assez grande. Les fonctions getutxent() etc. sont des alias pour getutent() etc.  

VOIR AUSSI

utmp(5)  

TRADUCTION

Ce document est une traduction réalisée par Christophe Blaess <http://www.blaess.fr/christophe/> le 3 novembre 1996 et révisée le 14 août 2006.

L'équipe de traduction a fait le maximum pour réaliser une adaptation française de qualité. La version anglaise la plus à jour de ce document est toujours consultable via la commande : « LANG=C man 3 getutent ». N'hésitez pas à signaler à l'auteur ou au traducteur, selon le cas, toute erreur dans cette page de manuel.


 

Index

NOM
SYNOPSIS
DESCRIPTION
VALEUR RENVOYÉE
VERSIONS RÉENTRANTES
EXEMPLE
FICHIERS
CONFORMITÉ
VOIR AUSSI
TRADUCTION

This document was created by man2html using the manual pages.
Time: 17:36:47 GMT, October 23, 2013

SVENSKA - SVENSKA - SVENSKA - ja - pl