> Linux Reviews > man >

ctime

, asctime, gmtime, localtime, mktime, asctime_r, ctime_r, gmtime_r, localtime_r Conversions de dates et heures binaires en ASCII.


  1. ctime.3.man


1. ctime.3.man

Manpage of CTIME

CTIME

Section: Manuel du programmeur Linux (3)
Updated: 16 novembre 2004
Index Return to Main Contents
 

NOM

ctime, asctime, gmtime, localtime, mktime, asctime_r, ctime_r, gmtime_r, localtime_r - Conversions de dates et heures binaires en ASCII.  

SYNOPSIS

#include <time.h>

char *asctime (const struct tm *tm);

char *asctime_r (const struct tm *tm, char *buf);

char *ctime (const time_t *timep);

char *ctime_r (const time_t *timep, char *buf);

struct tm *gmtime (const time_t *timep);

struct tm *gmtime_r (const time_t *timep, struct tm *result);

struct tm *localtime (const time_t *timep);

struct tm *localtime_r (const time_t *timep, struct tm *result);

time_t mktime (struct tm *tm);
 

DESCRIPTION

Les fonctions ctime(), gmtime() et localtime() prennent toutes un argument de type time_t qui représente une date. Si l'on interprète cet argument comme une valeur absolue, il s'agit du nombre de secondes écoulées depuis le 1er Janvier 1970 à 00h 00m 00s en Temps Universel (TU).

Les fonctions asctime() et mktime() utilisent toutes deux un argument de type struct tm, c'est-à-dire une représentation binaire divisée en année, mois, jour, heure...

Cette structure tm est définie dans <time.h> ainsi :

struct tm {
    int tm_sec;         /* secondes           */
    int tm_min;         /* minutes            */
    int tm_hour;        /* heures             */
    int tm_mday;        /* quantième du mois  */
    int tm_mon;         /* mois (0 à 11 !)    */
    int tm_year;        /* année              */
    int tm_wday;        /* jour de la semaine */
    int tm_yday;        /* jour de l'année    */
    int tm_isdst;       /* décalage horaire   */
};

Les membres de la structure tm sont :

tm_sec
Le nombre de secondes écoulées depuis le dernier changement de minute. Normalement dans l'intervalle 0 à 59, ce membre peut aller jusqu'à 60 durant les secondes de rattrapage périodique.
tm_min
Le nombre de minutes écoulées depuis le dernier changement d'heure, dans l'intervalle 0 à 59.
tm_hour
Le nombre d'heures écoulées depuis Minuit, dans l'intervalle 0 à 23.
tm_mday
Le quantième du mois, dans l'intervalle 1 à 31.
tm_mon
Le nombre de mois écoulés depuis le début de l'année, dans l'intervalle 0 à 11.
tm_year
Le nombre d'années écoulées depuis 1900.
tm_wday
Le nombre de jours écoulés depuis Dimanche, dans l'intervalle 0 à 6.
tm_yday
Le nombre de jours écoulés depuis le 1er Janvier, dans l'intervalle 0 à 365 (0 à 364 si l'année n'est pas bissextile).
tm_isdst
Un drapeau indiquant si le décalage d'heure hiver/été est en cours au moment de l'appel. La valeur retournée est positive si le décalage est en fonction, nulle s'il ne l'est pas, et négative si l'information n'est pas disponible.

L'appel ctime(t) est équivalent à asctime(localtime(t)). Il convertit la date t en une chaîne de caractères de la forme

"Wed Jun 30 21:49:08 1993
"

L'internationalisation de la date est possible en utilisant la fonction setlocale(3) et strftime(3).

Les abréviations pour les jours de la semaine sont « Sun », « Mon », « Tue », « Wed », « Thu », « Fri », et « Sat ». Les abréviations pour les mois sont « Jan », « Feb », « Mar », « Apr », « May », « Jun », « Jul », « Aug », « Sep », « Oct », « Nov », et « Dec ». La valeur renvoyée pointe sur une chaîne statique qui sera écrasée à chaque appel de l'une des fonctions ci-dessus. La fonction renseigne également la variable externe tzname avec les informations concernant le fuseau horaire (voir tzset(3)).

La version réentrante ctime_r() effectue le même travail mais stocke la chaîne dans un tampon fourni par l'appelant, d'une longueur minimale de 26 caractères. Elle ne renseigne pas nécessairement tzname.

La fonction gmtime() convertit la date timep en une représentation struct tm exprimée en Temps Universel. Elle peut renvoyer NULL quand l'année ne tient pas dans un entier. La valeur renvoyée pointe vers une structure allouée statiquement qui peut être écrasée par une invocation ultérieure d'une fonction de date ou d'heure. La fonction réentrante gmtime_r() effectue le même travail mais stocke le résultat dans une structure fournie par l'appelant.

La fonction localtime() convertit la date timep en une représentation struct tm exprimée en fonction du fuseau horaire de l'utilisateur. Cette fonction se comporte comme si elle appelait tzset(3) et renseigne les variables externes tzname avec les informations concernant le fuseau horaire, timezone avec la différence (en secondes) entre Temps Universel et Temps Local, et daylight avec une valeur non-nulle si le décalage horaire saisonnier s'applique. La valeur renvoyée pointe vers une structure allouée statiquement qui peut être écrasée par une invocation ultérieure d'une fonction de date ou d'heure. La fonction réentrante localtime_r() effectue le même travail mais stocke le résultat dans une structure fournie par l'appelant.

La fonction asctime() convertit la date tm exprimée sous forme struct tm en une chaîne de caractères du même format que ctime(). La valeur renvoyée pointe sur une chaîne statique qui sera écrasée à chaque appel de l'une des fonctions ci-dessus. La version réentrante asctime_r() effectue le même travail mais stocke la chaîne dans un tampon fourni par l'appelant, d'une longueur minimale de 26 caractères.

La fonction mktime() convertit la date timeptr exprimée sous forme struct tm en une date locale sous forme time_t. La fonction ignore les valeurs transmises des membres tm_wday et tm_yday de la structure, et les recalcule en utilisant les autres membres. Si des membres de la structure débordent de l'intervalle autorisé, ils seront corrigés (par exemple le 40 Octobre devient le 9 Novembre). L'appel de mktime() renseigne également la variable externe tzname avec les informations concernant le fuseau horaire. Si la structure transmise ne peut pas être convertie, mktime() renvoie la valeur (time_t)(-1) et ne modifie pas les membres tm_wday et tm_yday.  

VALEUR RENVOYÉE

Chacune de ces fonctions renvoie la valeur décrite plus haut, ou NULL (-1 dans le cas de mktime()) si une erreur est détectée.  

NOTES

Les quatre fonctions asctime(), ctime(), gmtime() et localtime() renvoient un pointeur vers des données statiques et ne sont donc pas sûres dans un contexte multi-threads. Les versions réentrantes asctime_r(), ctime_r(), gmtime_r() et localtime_r() sont mentionnées dans SUSv2, et disponibles depuis la libc 5.2.5.

Dans beaucoup d'implémentations, incluant la glibc, un 0 dans tm_mday est interprété comme étant le dernier jour du mmois précédent.

La version glibc de la struct tm a des champs supplémentaires :

long tm_gmtoff;           /* Secondes vers l'Est du temps TU */
const char *tm_zone;      /* Abréviation du nom de fuseau */

présents quand _BSD_SOURCE est défini avant l'inclusion de <time.h>. Ceci est une extension BSD, présente dans 4.3BSD-Reno.  

CONFORMITÉ

SVr4, POSIX.1-2001, BSD 4.3, C89, C99.  

VOIR AUSSI

date(1), gettimeofday(2), time(2), utime(2), clock(2), difftime(3), strftime(3), strptime(3), tzset(3), time(7)  

TRADUCTION

Ce document est une traduction réalisée par Christophe Blaess <http://www.blaess.fr/christophe/> le 23 octobre 1996 et révisée le 14 août 2006.

L'équipe de traduction a fait le maximum pour réaliser une adaptation française de qualité. La version anglaise la plus à jour de ce document est toujours consultable via la commande : « LANG=C man 3 ctime ». N'hésitez pas à signaler à l'auteur ou au traducteur, selon le cas, toute erreur dans cette page de manuel.


 

Index

NOM
SYNOPSIS
DESCRIPTION
VALEUR RENVOYÉE
NOTES
CONFORMITÉ
VOIR AUSSI
TRADUCTION

This document was created by man2html using the manual pages.
Time: 17:36:36 GMT, October 23, 2013

SVENSKA - SVENSKA - SVENSKA - ja - pl